Réjeanne Quelle durée de vie pour une culotte menstruelle ?
Lingerie — 18 juillet 2019

Quelle durée de vie pour une culotte menstruelle ?

Des années, assurément ! Nos culottes pour les règles sont des pièces de lingerie, et sont donc à considérer de même. On prend soin d’elles et elles prennent soin de nous.

Comment prendre soin de sa lingerie ?

« Quoi mais tu passes pas tes culottes à 60° ? Et les microbes alors ? »
« Quoi mais tu passes tes culottes à 60° ? Et ta dentelle alors ? »

En termes de lavage de ses petites culottes, il existe plusieurs écoles… Les germophobes qui passent tout à 60°, et les délicats qui ne veulent surtout pas abîmer leurs belles pièces.

Certes les sous-vêtements fréquentent un nombre de microbes assez important entre la sueur, les pertes vaginales et les règles, et les laver à 60° permet donc de tuer toutes ces petites bestioles. Cependant, en les lavant au-delà de 30°, les fibres et les élastiques se détériorent…

À lire : les bonnes raisons d’opter pour une culotte de règles !

Quelques habitudes à adopter pour prolonger leur durée de vie

La température de lavage est donc un choix personnel, ou a adapté en fonction des pièces de lingerie. Mais quelle que soit la température, quelques conseils sont à tenir :

  • Ne plus laver sa lingerie en machine avec le reste de son linge (ok c’est plus rapide et ça gâche moins d’eau, mais avec le frottement des autres vêtements beaucoup plus lourds, la lingerie s’abîme et vous récoltez des trous…)
  • Si vous les lavez avec le reste de votre linge, mettez alors vos sous-vêtements dans un filet à linge ou une taie d’oreiller pour les protéger au maximum.
  • Choisir une bonne lessive, douce pour la peau et anti-allergie pour éviter les irritations (ou bien faite maison ! petite recette par ici, ici ou encore ici…)
  • Pas besoin d’assouplissant ou d’adoucissant : ceux-ci sont bourrés de tensioactifs et de produits un peu chimiques qui ne font pas du bien à votre peau. D’autant plus qu’ils polluent l’eau rejetée !
  • Bannissez le sèche-linge : il détériore la forme des dessous et c’est bof écolo… ! Le mieux c’est de les faire sécher à plat, pour ne pas laisser de traces de pinces ou que le poids de l’eau vienne déformer la culotte.
  • Vous voulez absolument repasser vos sous-vêtements ? Glissez alors un tissu épais entre le fer et la culotte pour atténuer la chaleur (sans ça elle abîmera les tissus délicats !)
  • Pour le linge délicat qui ne passe pas au-delà de 30°, tentez de les laver à la main. Pour cela, plongez les sous-vêtements dans une eau très très tiède avec un peu de lessive pendant 5 minutes, puis rincez et essorez-les un par un délicatement.

Et pour mes culottes menstruelles ?

Tout comme le reste de votre lingerie, il faut en prendre bien soin ! Et tant que vous en prendrez-soin, elle vous restera on ne peut plus fidèle ! Alors petit rappel pour laver ses culottes de règles.

  1. Rincez-les à l’eau froide après chaque utilisation pour bien vider le sang.
  2. Lavez-les à maximum 30° sur cycle « délicat » pour ne pas abîmer l’assemblage de protection (ou à la main comme indiqué dans le dernier point ci-dessus !)
  3. Toujours pas d’adoucissant : les culottes Réjeanne sont déjà si douces !
  4. Et on les laisse sécher à l’air libre (Libéréeeee, Délivréeeee…)

Pour toujours plus d’infos sur les culottes pour les règles, venez lire notre Journal !