Réjeanne Les plus belles figures de l’empowerment féminin
Lingerie — 14 décembre 2019

Les plus belles figures de l’empowerment féminin

Empowerment. Un mot difficile à traduire en français. Pour vous donner une idée, on a demandé à wiki : c’est donc l’octroi de davantage de pouvoir à des individus ou à des groupes pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques auxquelles ils sont confrontés. C’est clair ? Pas vraiment non…

Qu’est-ce que l’empowerment ?

Alors en deux mots parce que même wiki est parfois compliqué à cerner, c’est le fait d’acquérir les moyens de renforcer sa capacité d’action, de s’émanciper. Cela nécessite généralement la constitution d’une communauté qui agrège des acteurs sociaux confrontés à une même problématique. En 2019, où les questions d’inégalités de sexe, de genre, de race et de religion sont toujours d’actualité, il est primordial de continuer à parler de ces disparités afin de faire évoluer notre société – ou même plutôt de radicalement changer quelques dogmes qui empêchent le développement d’une grande partie de la population.

Vous l’avez peut-être deviné, aujourd’hui on a décidé de revenir sur le sort des femmes dans la société. En effet, c’est le groupe qui rassemble le plus grand nombre de personnes, quasiment toutes victimes à un moment donné de leur vie de discrimination voire d’agression par le simple fait d’être une femme.

Voici les plus belles figures de l’empowerment féminin selon la team Réjeanne.

Le symbole de l’empowerment #1 : Queen B aka Beyoncé

C’est un peu l’incarnation de l’empowerment féminin. Par ses chansons, mais également par son parcours, Beyoncé est devenue un modèle de la guerrière amazone moderne. En tant que femme noire, elle a surmonté tous les obstacles possibles et imaginables dans une industrie majoritairement masculine.

Vous avez un moment ? Retrouvez votre lecteur CD des années 2000 et écoutez bien les paroles des chansons suivantes. (Si vous l’avez vendu lors de la dernière brocante du quartier après un gros rangement type Marie Kondo, on vous laisse avec Spotify, ou Youtube Karaoke pour cette fois.)

Independent Women (avec Destiny’s Child) : célébration des femmes qui fondent leur vie entièrement seule.
Run The World (Girls) : qui ne se chauffe pas à fond dès les premières notes ?
If I Were A Boy : les inégalités et le double standards dans la vie romantique.

Dans toutes ses chansons elle promeut l’égalité, l’indépendance, une éthique de travail féroce, l’amour de soi et l’engagement. You go girl.

#2 Chimamanda Ngozi Adichie

Chimamanda est une écrivaine nigériane qui a lancé sa belle carrière littéraire grâce à son premier livre L’Hibiscus pourpre (Purple Hibiscus). Dans cet ouvrage ainsi que dans tous ceux qui ont suivi, elle décrit avec humour et beaucoup de simplicité les problèmes de racisme et de domination qu’elle a vécu en tant que femme noire au Nigéria et dans les pays Occidentaux. En 2017, elle publie également un manifeste en quinze points pour une éducation féministe (i.e . d’égalité entre les sexes). À faire lire à tous les ados, et aux plus âgés !

Le minimum légal à étudier sur Chimamanda :

« Nous devrions tous être féministes » : un des TED Talk les plus regardés. À visionner et partager sur tous les réseaux !

« Le danger d’une histoire unique » : son autre TED, aussi passionnant que le premier.

Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe, chez Gallimard

Et bien sûr rien ne vous empêche de lire ou relire tous ses romans

#3 Emma Watson

Nous étions tous déjà fascinés par sa volonté et son intelligence dans le rôle d’Hermione pendant ces longues années auprès de Ron et Harry. En 2014, elle a été nommée ambassadrice de bonne volonté par l’ONU Femmes. Lors de la campagne HeForShe de la même année, elle énonça un des plus beaux discours sur le féminisme dans lequel elle appelle les hommes comme les femmes à faire de l’égalité des sexes une priorité.

Aujourd’hui, elle consacre ses efforts à l’empowerment des jeunes femmes et défend la campagne HeForShe d’ONU Femmes en faveur de l’égalité des sexes. Elle a également créé un groupe de lecture féministe sur la plateforme GoodReads intitulé Our Shared Shelf, où elle propose tous les deux mois une lecture puis une discussion autour du sujet présenté.

#4 Angèle

Lancée auprès du plus grand nombre avec son clip vidéo Balance Ton Quoi, Angèle est LA figure d’empowerment féminin de la jeunesse d’aujourd’hui. Elle s’inspire du quotidien, parfois pourri, parfois tout doux, pour le raconter en chanson. Titre après titre, elle aborde des sujets de société actuels qu’elle décrypte avec intelligence et humour.

Avec Balance ton quoi, elle s’attaque au sexisme et fait référence au mouvement #Balancetonporc, qui dénonce le harcèlement dont sont victimes les femmes au quotidien.

Elle est également la marraine de la course Run To Kick, à laquelle elle a participé fin septembre 2019. C’est un des projets de la fondation KickCancer, association qui lutte contre le cancer pédiatrique et lève des fonds lors d’appel à projets.

À tout juste 23 ans, elle représente une belle figure d’affirmation de soi et de volonté de se libérer des images et idées toutes faites de notre temps.

#5 Marion Séclin

Figure du web, actrice et youtubeuse, elle lutte contre les inégalités entre les sexes et le cyberharcèlement. À travers ses vidéos, tutos et discussions, elle met à plat tout un tas de débats qui sont parfois encore très tabous.

Il y a un tas de vidéos à visionner, mais notre apparition préférée, c’est la série Sister Sister où elle dialogue avec Lou, un peu sa sœur de cœur. On suit tout simplement des conversations qui auraient lieu entre deux sœurs ou deux meilleures copines. Elles se posent les questions de toujours, sans filtres, sans que personne ne censure quoi que ça soit. Ça fait du bien de les entendre comme ça.

L’idée derrière les culottes menstruelles Réjeanne c’est aussi de se réapproprier son corps, de repasser à une hygiène menstruelle choisie et non pas imposée par une société de consommation qui ne vous veut pas toujours que du bien.