Panier

Votre panier est vide

Localizations

Choose a language

5 idées reçues sur les règles

29/12/2021

Quand vous pensez idées reçues sur les règles, vous voyez sans doute défiler un florilège de vieilles croyances aussi affligeantes qu’extravagantes : le sang des femmes réglées ferait, dit-on, tourner la mayonnaise, fuir le gibier, mourir les insectes, ou encore aigrir le vin et la bière. Et vous de vous esclaffer en assurant ne pas croire une seconde ces balivernes sur les menstruations.

D’accord. Mais les préjugés sur le sang menstruel ont la vie dure, et dans un registre moins délirant, vous n’êtes peut-être pas complètement au clair avec certaines idées reçues. On vous aide à faire la part des choses.

Idée reçue n°1 : Les règles ça fait forcément mal

Et bien non, les règles ne font pas forcément mal. Si 30 à 50% des femmes souffrent en effet de dysménorrhée, c’est à dire de douleurs au moment des règles, cela veut dire que 50 à 70% n’en souffrent pas, ou en souffrent peu. Cela veut dire aussi que ce mal qui se traduit par des crampes ou des douleurs au bas ventre, parfois accompagnées de nausées, de vomissements ou de diarrhée, n’est pas une fatalité. Il peut se soigner, il peut s’atténuer, il peut disparaître.

En revanche, si les règles sont systématiquement douloureuses et que les symptômes s’aggravent au fil des cycles au point de devenir invalidants, il est indispensable de consulter. Ce serait dommage de passer à côté d’un problème plus sérieux, sous prétexte que « les règles ça fait forcément mal » !

Idée reçue n°2 : Le sang des règles ça sent mauvais et c’est sale

Là encore, non, le sang des règles ne sent pas mauvais, et il n’a rien de sale ni de toxique. Honnêtement, avez-vous déjà repéré une personne réglée à son odeur (sauf à ce qu’elle oublie de changer de protection périodique) ? Il est cependant vrai que ce sang, parce qu’il est mélangé à des bactéries venues de l’utérus, du mucus vaginal ou encore de la muqueuse utérine, peut provoquer une légère odeur. Et c’est normal.

Mais attention, si effectivement votre sang menstruel dégage une forte odeur nauséabonde, ce peut-être le signe d’une infection vaginale qu’il convient de traiter. Même remarque que précédemment : ce serait dommage de passer à côté d’un problème sérieux, sous prétexte que « le sang des règles ça sent mauvais et c’est sale ».

Idée reçue n°3 : Le sang des menstruations est rouge

Jusqu’à récemment, le sang des règles était étrangement coloré en bleu dans les publicités pour les protections hygiéniques. Aujourd’hui, il est montré en rouge vif, un rouge joyeux, net et propre en quelque sorte. C’est un progrès, mais ce n’est pas encore tout à fait ça ! A vrai dire le sang menstruel peut osciller entre le noir, le brun, le rouge foncé, le rouge vif, et le rose. Tout dépend du moment du cycle et de l’abondance du flux.

Donc, inutile de vous faire un sang d’encre parce que le sang de vos règles n’est pas parfaitement rouge. C’est seulement si le sang vire au gris ou au noir, et qu’il s’accompagne de symptômes comme des douleurs vives au ventre, de la fièvre ou une odeur nauséabonde, qu’il convient de s’inquiéter et de consulter.

Idée reçue n°4 : J’ai uniquement le choix entre serviette et tampon comme protection périodique

Ah ben non, ça c’était avant ! Au temps des boomers. Aujourd’hui, à côté de ces protections périodiques classiques dont les risques environnementaux et sanitaires commencent à être dénoncés (pensez que pendant sa vie, une personne réglée utilisera entre 10 et 15 000 produits menstruels jetables !), d’autres alternatives, réutilisables, plus écologiques et plus sûres pour la santé sont disponibles. La coupe menstruelle et la culotte menstruelle, pour ne citer que les plus populaires.

Chez Réjeanne, vous vous en doutez, on est plutôt fans de la jolie culotte de règles. Jetez un œil sur nos dernières collections, vous serez surpris.e par la variété et la créativité des formes, des matières et des couleurs des culottes de règles.

Idée reçue n°5 : Je ne peux pas faire l’amour durant mes règles ni tomber enceinte

Idée reçue, bien sûr : aucune contre-indication aux rapports sexuels pendant les règles, à condition que les deux partenaires en aient envie et se sentent à l’aise avec le sang menstruel. Mais attention, idée reçue encore, on peut tomber enceinte même quand on a ses règles : d’un côté l’ovulation peut tout à fait chevaucher la fin des menstruations, de l’autre les spermatozoïdes ont une durée de vie de plusieurs jours et peuvent féconder l’ovule une fois libéré.

Alors, prenez vos précautions, ou pas d’ailleurs, nous n’avons aucune idée reçue sur votre désir d’enfant ! (Sachez quand même que la croyance populaire dit qu’un enfant conçu pendant les règles naîtra forcément roux, vous voilà prévenu.e).