Réjeanne L’endométriose, qu’est-ce que c’est ?
Lingerie — 24 juin 2019

L’endométriose, qu’est-ce que c’est ?

Pas vraiment connue et peu médiatisée, l’endométriose touche pourtant 1 femme sur 10 en France. Fréquemment décrite comme des règles douloureuses, l’endométriose est une pathologie qui laisse de nombreuses jeunes femmes dans la souffrance.

Aujourd’hui, la parole se libère sur le sujet, permettant d’apporter des réponses concrètes à de nombreuses femmes qui, à chaque cycle menstruel, souffraient sans réellement comprendre pourquoi.

C’est quoi l’endomètre ?

L’endomètre c’est la muqueuse qui tapisse la paroi interne de l’utérus. Au cours du cycle et sous l’effet des pics hormonaux, il s’épaissit afin de préparer le terrain pour une éventuelle grossesse. S’il n’y a pas de fécondation, il se désagrège et saigne : ce sont les règles.

Chez les femmes touchez par l’endométriose, des cellules semblables au tissu endométrial vont migrer et se développer en dehors de l’utérus. On les appelle des lésions d’endométriose. Lors des règles, sous l’influence des hormones, ces fragments de muqueuse vont aussi s’éliminer en saignant, mais ne pourront pas être évacués comme les règles. Cela peut provoquer des kystes dans des zones touchées hors de l’utérus, d’où les douleurs ressenties chez certaines femmes.

Les symptômes de l’endométriose ?

Selon l’endroit où se développent les lésions ou les kystes, les symptômes seront différents. Certaines femmes, chez qui la maladie est mineure et bien tolérée, ne présenteront aucun symptôme, et dans ces cas-là, la maladie peut ne jamais être découverte, ou bien être diagnostiquée par hasard lors d’un examen ou d’une intervention médicale.

Le symptôme le plus courant est les douleurs pelviennes intenses, d’autres peuvent être les suivants : douleurs dans le bas ventre pendant ou après les rapports sexuels, des troubles du transit (constipation, diarrhée, douleurs et saignements dans les selles), des troubles urinaires (brûlures et saignements dans les urines), et dans certains cas avancés, l’infertilité.

À lire : Utiliser les huiles essentielles pendant les règles

Quels sont les différents traitements ?

Une fois installée, il est difficile d’éradiquer entièrement la maladie. Des traitements existent pour soulager les symptômes ou pour empêcher la maladie d’évoluer. Dans un premier temps, des traitements progestatifs permettent de bloquer le cycle menstruel. Sans les menstruations, les lésions d’endométriose ne saignent pas non plus et ne provoquent donc plus de douleurs.

Il existe aussi une « cure de ménopause artificielle » par des injections qui bloquent la production d’œstrogènes. Cela permet aux lésions de se dessécher progressivement pour à terme disparaître. Enfin il est possible de recourir à la chirurgie afin de retirer, à ventre fermé, tout le tissu endométrial visible. Cependant il n’y a pas de garantie de récidive, et dans les cas les plus avancés, il faut retirer les organes atteints (ovaire ou utérus) ce qui mène à la stérilité.

Pour les femmes touchées par l’endométriose et pour celles qui ont malgré tout des règles douloureuses, rien de tel que les culottes menstruelles Réjeanne qui apportent douceur et confort pendant les menstruations.