Réjeanne Manger mieux pour se sentir mieux
Lingerie — 1 octobre 2019

Manger mieux pour se sentir mieux

Comment manger mieux pour se sentir mieux ? Ce n’est pas tellement un secret, l’alimentation et la santé sont très liées. Bien se nourrir reste LA clé pour se sentir en pleine forme physique et psychique.

Pour se maintenir en bonne santé, la nourriture est aussi importante que l’activité physique et l’hygiène de vie (rythme de vie, stress, consommation de tabac, d’alcool, etc.).

Même si la culotte hygiénique reste le cœur d’activité, nous savons très bien que le bien-être ne passe pas seulement par nos vêtements et notre corps, mais aussi par notre alimentation. C’est pourquoi avec l’équipe de Réjeanne,  on aimerait revenir sur quelques bases de l’alimentation et vous donner des petits conseils pour se sentir mieux dans son corps, quel que soit son poids ou sa situation.

Mens sana in corpore sano – Un esprit sain dans un corps sain

Pour être au top de sa forme, l’Homme a besoin d’une alimentation adaptée à son activité physique. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas manger si on ne fait pas de sport, mais bien d’être conscient des effets que peut avoir notre alimentation sur notre corps à différents états d’activité.

Si on se rend compte que notre alimentation n’est pas adaptée, certains proposent un rééquilibrage alimentaire, qui consiste donc à, littéralement, « rétablir l’équilibre » dans votre alimentation et sous-entend alors que cet équilibre a été perdu. Aujourd’hui on ne compte plus le nombre de régimes qui existent.  Des régimes crétois, Okinawa, équatorien ou nordique, ce qui est essentiel c’est d’adapter notre alimentation à notre environnement et état de santé.

Toutes ces techniques sont very trendy et très utilisées. Seulement qui dit régime, dit souvent frustrations alimentaires. La plupart du temps, une perte de poids lors d’un régime s’inverse légèrement lorsque celui-ci prend fin, on parle alors d’effet rebond !

 

À lire : Les meilleurs cafés solidaires healthy à Paris

 

Les bons réflexes alimentaires

 

1.      Retrouver du plaisir à manger

Dans un rythme métro-boulot-dodo, on laisse peu de place et de temps à l’alimentation. Sandwich ou autre « take-away » enfilés en 5 minutes et en faisant autre chose, votre digestion ne vous remerciera pas !

Et pour cause, tout commence dans la bouche, grâce à la salive et la mastication. Des troubles d’estomac? Pensez d’abord à mieux mâcher et à prendre votre TEMPS, vous absorberez mieux les nutriments.

Ça vous permettra de retrouver les saveurs des aliments qui vont éveiller tous vos sens, mais aussi d’être consciente de vos habitudes et choix alimentaires pour mieux adapter ce que vous mangez.

 

2.      Stop au grignotage, il faut bien se remplir pendant les repas

En bonne santé ou non, votre estomac a besoin de repos. Si on le stimule toutes les deux heures en grignotant, il sera constamment en action et n’aura pas l’occasion de se régénérer. Ça n’est que lorsque la digestion est terminée que l’estomac se reconstitue.

Ne vous restreignez pas pendant les repas si c’est pour avoir faim deux heures après ! Mangez à votre faim, et si vous êtes motivés, vous pouvez tester le jeûne intermittent pour encore mieux aider votre estomac à se reconstituer.

 

3.      Stop aux plats préparés industriels et les produits transformés

Les montagnes de sucre, les arômes chimiques, les graisses transformées, le raffinage des aliments : tous se cacheront dans les aliments déjà cuisinés ou préparés. Le top? Achetez les aliments non transformés et cuisinez-les vous-mêmes !

La meilleure façon de procéder est d’acheter que des aliments qui n’ont pas de liste d’ingrédients ou bien un seul, voire deux ou trois (concombre, œufs, farine, des pois chiches, bananes, et pleins d’autres choses).

 

4.      Boire « beaucoup » d’eau

Parce qu’on ne le répétera jamais assez, notre corps est composé de 65% d’eau. Dans un climat tempéré, une personne de taille moyenne élimine plus de 2 litres d’eau par jour entre la respiration, la sueur et l’urine.

Donc oui, on a tous des besoins différents, mais dans tous les cas, il faut compenser au moins ce que l’on dépense ! Et que se passerait-il si vous arrêtiez de boire de l’eau ? La vidéo ci-dessous vous donne quelques éléments de réponse.

 

5.      Rappel de ce que sont des VRAIS aliments

  • Aliments entiers (produits de la nature et non industriels),
  • Les fruits et légumes frais (achetés au marché/fermier du coin),
  • Les produits laitiers comme le lait, le yaourt non sucré, les œufs et le fromage (encore une fois, achetés au marché, parce que les produits industriels bon),
  • Les céréales complètes et grains entiers,
  • Les fruits de mer (issus de pêche sauvage plutôt que d’élevage),
  • Les viandes élevées localement et de préférence avec modération (ça consomme beaucoup d’eau les bêtes! Bien plus que la douche ou que les végétaux),
  • Des collations à base de fruits secs, de graines, de noix, etc.
  • Des édulcorants naturels tels que le miel ou le sirop d’érable à 100 %.

 

6.      Petit rappel des choses à (vraiment) éviter

  • Les grains raffinés (farine blanche, riz blanc, etc.),
  • Les édulcorants raffinés comme le sucre, le sirop de maïs, le jus de canne ou les produits artificiels comme le sucralose ou l’aspartame,
  • Rien dans une boîte, une cannette, un sac, une bouteille ou un emballage qui contient plus de 5 ingrédients énumérés sur l’étiquette,
  • Les aliments frits.

 

À lire : Bienfaits des tisanes ayurvédiques : Dr Richter

 

L’important : se faire plaisir !

Quoi qu’il arrive, n’oubliez pas de vous faire plaisir ! Et un dernier conseil, mangez toute la malbouffe que vous voulez à condition  que vous la cuisiniez vous-même.

  • c’est toujours meilleur quand c’est fait maison,
  • si vous deviez éplucher, hacher et faire frire les pommes de terre à chaque fois que vous vouliez des frites, vous ne les mangeriez peut-être pas très souvent.

Ne manger de la malbouffe, comme des gâteaux, des sucreries et des aliments frits, que si vous êtes prêts à les préparer vous assurera automatiquement que la fréquence est appropriée.