Réjeanne Se baigner pendant les règles
Lingerie — 27 août 2019

Se baigner pendant les règles

À cette période de l’année, vos règles peuvent vous sembler encore plus difficiles qu’elles ne le sont habituellement. Pourquoi ? Principalement parce que vous partez en vacances et que vous ne voulez pas vous interdire de vous baigner pendant les règles.

La crainte d’une traînée de sang partout où vous allez ou de remarquer beaucoup trop tard que votre fil de tampon dépasse de votre bas de maillot ? C’est malheureusement une angoisse partagée par toute la gente féminine.

Comme personne n’a envie de rester en short sur la plage (voir ne pas y aller du tout), nous avons décidé de revenir sur les faits et de vous rassurer sur quelques mythes.

#1 « Les règles s’arrêtent dans l’eau »

Lorsque vous êtes dans la mer ou dans une piscine (ou dans le bain !), la pression de l’eau a pour effet de ralentir considérablement la descente du flux menstruel. Ceci étant dit, si vous toussez, éternuez ou sautez, la pression sera modifiée et une petite quantité de sang peut alors s’échapper. Quoi qu’il arrive, il y a peu de chance que ça se voit, le sang sera complètement dilué dans l’eau !

Bon, par contre, à moins d’être en Méditerranée et de pouvoir rester dans l’eau pendant des heures, gare à la sortie. Une fois hors de l’eau, le flux reprendra son cours, et il vaut mieux assurer ses arrières.

Pour cette raison, c’est toujours mieux d’utiliser un tampon, une cup ou un maillot de bain menstruel quand on va dans l’eau principalement pour pouvoir en sortir en toute tranquillité !

#2 « Je peux pas nager, j’ai mes règles »

Avouez-le, on a toutes déjà dit ça pour rater les cours de piscine à l’école. Reste que les menstruations sont un processus naturel, et qu’il n’y a aucune raison de ne pas pouvoir nager pendant cette période-là ! Rien de malsain ou de dangereux, notre système reproductif peut très bien supporter l’immersion en milieu aquatique parce que nous sommes si bien conçues.

À moins de ne pas supporter les protections intra-vaginales, plus d’excuses pour rater votre session de natation. Et pour info, les tampons n’absorberont pas des quantités excessives d’eau, sinon vous pensez bien que les nageuses olympiques auraient trouvé autre chose depuis tout ce temps !

#3 « Ça va attirer les requins »

Voici une des idées reçues sur les règles les plus insolites qui soient. Il n’a jamais été démontré que le sang menstruel attire les requins. (Bien sûr, évitez les eaux infestées de requins dans tous les cas, mais pas à cause de vos règles !)

#4 « Je vais tâcher mon maillot de bain »

Si vous êtes flippée par les fuites, règle numéro 1 : pas de maillot de bain clair !

Pendant cette période-là, portez un maillot de bain de couleur sombre, ou un maillot de bain menstruel ! Celui-ci sert de plan de secours en cas de fuite. Il n’est pas fait pour absorber toute l’eau de la mer, c’est juste en cas de fuite. (mais c’est déjà beaucoup !)

#5 « J’ai trop mal, mon corps ne veut pas »

Jusqu’ici vous avez suivi ? Bon, vous aurez donc compris qu’il est tout à fait « possible » de nager pendant ses règles. Mais ça n’est pas tout ! Autre que de « pouvoir » nager, c’est même conseillé !

La natation soulage les crampes grâce au mouvement doux et fluide dans l’eau. Évitez le sprint record du monde pour cette semaine-là, mais quelques longueurs vous feront du bien.

NB : si vous souffrez des lombaires pendant vos règles, oubliez le papillon et privilégiez le dos crawlé. Ça détendra les muscles du dos.

 #6 « Short et chapeau sur ma chaise longue »

Optez pour un bain de soleil si vous n’êtes pas à l’aise dans l’eau pendant vos règles !

Par expérience vécue de la fuite sur le paddle en remontant de l’eau, le maillot de bain Réjeanne a été conçu d’abord pour remédier à ce malheur. Avant de créer un produit magique qui absorberait tout sauf l’eau de la mer, ce premier modèle Réjeanne Swim est confortable, esthétique et antifuite.

Profitez d’un moment sous le parasol pour relire notre article sur la protection de la peau au soleil !