Réjeanne Les premiers pas vers la méditation
Lingerie — 25 décembre 2019

Les premiers pas vers la méditation

Avec les différentes périodes du cycle menstruel, les changements hormonaux et les sautes d’humeur liés au syndrome prémenstruel, vous avez sûrement envie de détente, de prendre du temps pour vous et de vous faire du bien.

Aujourd’hui avec la team Réjeanne, on a voulu vous partager nos connaissances et pratiques de la méditation. À tout moment durant son cycle et plus amplement au quotidien, la méditation peut être une réelle source de détente, d’énergie et de bonheur.

Qu’est-ce que la méditation ?

À leur arrivée en Occident, beaucoup de pratiques orientales ont été simplifiées voir banalisées comme de simples méthodes de relaxation, tournées vers soi uniquement. Il ne faut pas oublier que ces pratiques ont pris leur source dans les traditions bouddhistes, hindouistes, jaïnistes, taoïstes et d’autres mouvements spirituels anciens. Il y a donc une dimension bien plus large qu’une simple détente pour calmer le stress du boulot…

L’origine en sanskrit « bhāvana » signifie une pratique, un développement mental, une création mentale, ou encore une contemplation. La méditation est originellement un entraînement de l’esprit qui a pour but de développer des qualités telles que l’amour altruiste et l’attention, ainsi qu’une compréhension juste de la réalité.

La méditation, une pratique pour tous

Le Dalaï Lama s’exclamait :

« C’est un drame de dire que l’amour et la compassion sont une affaire de religion. La religion devrait être un choix mais la tendresse, l’amour, l’affection, c’est une nécessité biologique ! »

Pourquoi se priver d’un accès à l’amour et à la compassion seulement car on n’est pas bouddhiste ? On peut tout à fait méditer sans adhérer à une spiritualité spécifique !

Aujourd’hui les bienfaits sont même reconnus par la science. Depuis les années 2000, des scientifiques ont mené des recherches afin de comprendre les effets à long terme de la méditation sur le cerveau. Matthieu Ricard, docteur en génétique cellulaire, moine bouddhiste tibétain, auteur et photographe, participe activement à ces recherches sur la neuroplasticité. Son livre « L’art de la méditation » est une belle porte d’entrée à son monde intérieur. Retrouvez ici un de ses entretients qui peut vous servir d’introduction.

Nos conseils pour commencer votre chemin vers la méditation

Avant de vous lancer, renseignez-vous d’avantage sur les principes de base de la méditation, vous en serez très vite rassuré.e ! Globalement il suffit de s’arrêter, de s’écouter, de revenir à un rythme plus humain et de souffler.

Vous pouvez également visionner cet enseignement de Matthieu Ricard « Apprendre à méditer » qui vous permettra de mieux comprendre le pouvoir de la compassion et de l’amour inconditionnel envers son prochain et toute forme de vie.

3 pratiques pour commencer la méditation

1) Concentrez-vous sur votre respiration. Inspirez et expirez pleinement par le nez et le ventre en étudiant les mouvements de votre corps. Soyez attentif à l’air qui passe dans vos narines, puis dans l’arrière de la gorge, les poumons et le ventre.

2) Visualisez chacune des parties de votre corps, du bout des orteils jusqu’au sommet du crâne. L’objectif ici est de se focaliser sur une seule partie du corps à la fois, et de se concentrer sur les sensations ressenties. Il peut être intéressant de faire ce scanner du corps en étant accompagné. Nous vous proposons cette méditation guidée par Christophe André : Méditer pour ne plus déprimer.

3) Fermez les yeux et focalisez-vous sur votre environnement. Écoutez les sons qui vous entourent, ressentez les odeurs, accueillez toutes les sensations physiques qui vous viennent.

Dernier conseil : soyez patient.e. Les bienfaits de la méditation ne seront pas immédiats – quoi que la simple respiration fait un bien fou et apporte une réelle détente instantanée. Mais il ne faut pas décourager ! Si vous vous lanciez dans une nouvelle pratique sportive, vous ne deviendriez pas champion.ne olympique du jour au lendemain, vrai ? Et bien comme pour tout sport, la méditation, ça prend du temps, de l’entraînement, et de la persévérance.

Le moment des règles est un bon moment pour pratiquer la méditation. On enfile sa culotte menstruelle Réjeanne et on se concentre sur ses sensations dans le bas ventre et tout autour de l’utérus ?