Réjeanne Le jeûne pendant les règles   
Lingerie — 12 novembre 2019

Le jeûne pendant les règles  

Ballonné·e, souvent fatigué·e ou simple envie de se ressourcer un peu ? Le jeûne peut être une bonne solution pour mettre son système digestif au repos et retrouver de l’énergie. On a tous besoin de souffler un peu de temps en temps ! Comme il y a encore beaucoup de scepticisme autour du jeûne, on a décidé de vous démystifier cette méthode et de vous guider dans la préparation, si vous en êtes prêt·e· !

Petite mise en garde, il est essentiel de bien se préparer au jeûne et de ne pas simplement arrêter brusquement de manger ! Votre corps ne vous remerciera pas…

Quand se lancer dans un jeûne ?

Quand vous vous sentez prêt·e ! Il n’y a pas de période spécifique dans l’année ou dans le mois pour jeûner. Le seul conseil qu’on peut vous donner, c’est qu’il vaut mieux ne pas être stressé·e, se sentir serein·e et être disponible aux changements. Rappelons également que le jeûne entraînera inévitablement une perte de poids, mais ce n’est en aucun cas son objectif. Le but est en réalité d’éliminer les déchets accumulés dans l’organisme.

Pour cela, on fait appel aux organes émonctoires (le foie, les intestins, la peau, les reins, les sinus, l’urètre…), qui vont permettre à l’organisme d’éliminer ses déchets, ses sécrétions surabondantes ou nuisibles.

Concrètement que se passe-t-il dans notre corps pendant un jeûne ?

Durant les premières 24H, le corps va aller puiser principalement dans le sucre encore présent dans le foie pour subvenir à ses besoins. Après ça, il devra aller prendre autre part ! C’est seulement après 24H qu’il activera toutes ses fonctions émonctoire (#élimination).

Ces fonctions d’élimination se manifestent de plusieurs façons :

#1 : on se vide de tout ce qui était bloqué dans les intestins ! = on va aux toilettes même si on ne mange pas.

#2 : on transpire plus et parfois d’une odeur plus forte. Le corps se libère de toutes les toxines coincées sous la peau depuis un bout de temps…

#3 : le nez qui coule. Les poumons étant également un organe émonctoire, il se détoxifie en faisant remonter tout par les sinus !

#4 : Les règles ! Eh oui, les menstruations sont aussi un moyen d’éliminer les toxines. Il est très courant qu’une femme ait ses règles qui se déclenchent lors d’un jeûne, où les voir se prolonger quelques jours de plus. Le corps comprend que c’est un moment d’élimination et en profite pour faire un grand ménage de printemps.

Et vous savez quoi ? C’est sans doute pour ça que les femmes vivent plus longtemps ! #DetoxMensuel

À lire : Nos astuces pour mieux gérer le syndrome prémenstruel

Préparation au jeûne : la descente alimentaire

Pour ne pas brusquer son corps, c’est vraiment important de diminuer progressivement l’apport alimentaire. L’idée c’est de faire autant de jours de préparation que son temps de jeûne. On peut donc commencer par une période de 12 jours avec quatre jours de descente, quatre jours de jeûne et quatre jours de remontée.

Petit exemple de descente alimentaire :

Jour 1 : Les premières choses à retirer sont les excitants (thé, café, alcool, cigarette), les protéines animales (viande, poisson, œufs) et les sucres raffinés. On peut même les retirer quelques jours avant de commencer, pour préparer encore mieux l’organisme.
Jour 2 : On élimine les produits laitiers, les féculents (pain, pâtes, riz) et les légumineuses (lentilles, pois chiches…).
Jour 3 : Dernier jour avant le jeûne, on ne consomme uniquement des fruits et légumes.

Pendant le jeûne

Cette phase consiste à ne plus consommer d’aliments solides. On boit beaucoup d’eau, tisanes, voire des jus de légumes sans sel. Il est essentiel de bien s’hydrater pour aider son corps à éliminer toutes ses toxines.

Et le sport dans tout ça ? Ne restez surtout pas immobile ! Le corps pendant un jeûne va donc puiser où il peut. Si vous ne faites pas d’activité physique, imaginez bien qu’il ira se servir dans vos muscles ! Alors que si vous faites un peu de sport léger (clairement on évite de courir un marathon ou de jouer sa finale de coupe du monde féminine !), votre organisme comprendra que vous avez besoin de vos muscles et il ira prendre ailleurs (dans les cuisses par exemple…)

Avoir une pratique sportive permet également de s’occuper l’esprit et de ne pas sentir de trop la sensation de faim.

À lire : Peut-on faire du Yoga pendant les règles menstruelles ?

La reprise alimentaire

Vous vous doutez bien qu’après un jeûne on ne repasse pas tout de suite à un veggie burger avec des frites ! Généralement, on ne voit plus la nourriture de la même manière. On est tout propre de l’intérieur, donc on ne supportera pas des aliments médiocres ! Idéalement votre semaine de reprise devra respecter un ordre de réintroduction des aliments progressif. Comme pour la descente, on remange d’abord des fruits, des légumes, puis les céréales, les légumineuses, etc. à sens inverse, et surtout en respectant votre « vraie » faim et votre rythme.

Après un jeûne, évitez de reprendre d’anciennes mauvaises habitudes alimentaires. C’est l’occasion d’un nouveau départ, ne perdez pas le contrôle, votre corps vous en remerciera !

Pendant un jeûne de plusieurs jours, il est très probable que vos règles se déclenchent même si ça n’est pas le début du cycle. Et comme vous serez sûrement chez vous et au calme, n’est-ce pas le meilleur moment pour tester les culottes menstruelles Réjeanne ? Allez venez, c’est par ici le confort, la douceur et la sérénité pendant ses règles.